Melbourne - Mildura (Aller Retour)

16/01/2011 - Pays : Australie - Imprimer ce message
Nous avons traversé routes et ville inondée (Echuca), pris des déviations de plusieurs heures, ce n'était pas facile, mais nous sommes finalement arrivés à destination en 12h de route, au lieu de 6h pour l'aller.
Une bonne nuit de sommeil et le lendemain, nous partons au magasin. Il nous faut pour le travail, des grosses bottines, un sweet-shirt fluorescent, un chapeau et des lunettes de soleil.
Comme un contrat, nous avons payé Peter, 300$ de dépôt, qu'il nous rendra après être rester 1 mois dans son hostel.

Nous avons commencé les deux jours d'induction le mardi 18 et mercredi 19 Janvier.
8heures à rester assis, à écouter, regarder des diaporamas et remplir des questionnaires et formulaires. Je n'ai vraiment pas tout compris et cela semblait dangereux. On manipule du "Caustic", du "Tartaric", des acides, des gaz toxiques "SO2" et "CO2", d'autres produits chimiques et des grosses pompes et bonbonnes de gaz qui peuvent exploser si elles ne sont pas bien manipulés. Plus le cours avancé sur tout ces dangers possible au travail, plus j'avais peur et envie de renoncer.

Le job est bien repoussé, d'une semaine ou peut être plus, cela à cause des inondations qui ont empêché la cueillette de raisins.
Le coup de Blues d'être à Mildura à la place de Melbourne et de ne pas travailler directement. Je ne pouvais pas rester là, de plus que question argent, j'étais limité à cause des 300$ de dépôt.
Alex voulait repartir aussi, rejoindre sa copine à Byron Bay et Quentin un français, qui travaille et partage la même chambre voulait bien un lift sur Melbourne. Tout les 3 avons prévus de de partir et de se retrouver quand le travail commence à Mildura. Peter nous tient informé des dates.

Direction Melbourne à la fin de la 2ème journée d'induction, Alex a déjà son vol pour le lendemain matin. Voyage de nuit, nous nous relayons la place de chauffeur, roulant prudemment avec la peur de rencontrer un kangourou.
Le soleil pas encore levé, je dépose Alex à l'aéroport et Quentin dans le quartier de Saint-Kilda. Je passe la nuit dans le Van sur un parking à Saint-Kilda près de la mer, parking où d'autres Vans de Backpakers sont garés. Réveil au petit matin par une plongée dans la mer, la vie de Backpakers.

Mon tonton m'a dit avant mon départ à Mildura, qu'il connaissait un fermier qui peut me donner du travail dans la cueillette de tomates. Il me fallait de l'argent, j'appelle mon Tonton et lui demande si l'emploi tient toujours.
A son domicile, il me donne toutes les cordonnées de Monsieur Dong, un contractor vietnamien, qui vit à Tatura près de Shepparton à 2h de Melbourne. Tout est réglé de sa part, je peux y aller et commencer à travailler.

La journée même je me mets en route, j'arrive vers son domicile en soirée. Maison un peu délabré, peut être 10 vietnamiens dans la maison, dormant pour la plupart sur des matelas sans draps sur le sol. Dong m'accueille avec une bière, son anglais n'est pas très bon mais nous nous comprenons. Il me dit que je peu commencé dés demain matin à 6.00am, jusque ? Ça dépend de moi, c'est payé au rendement par bine remplie comme quand j'avais fais avec Alex à la cueillette d'oignons. Je dors dans mon Van et le lendemain matin, je suis la voiture et le Van de Dong jusqu'au champ. Simple, j'ai des seaux vides en plastique que je rempli avec des tomates pas rouges mais oranges ou vertes. Je verses les seaux dans une grosse bine de 1 mètre cube et j'obtiens 55$ quand celle la est remplie. Dong m'explique que les tomates cette année sont petites, mais qu'il y a moyen de faire beaucoup de bines. Après 5h, je finis avec une bine remplie.
J'arrête la, c'est trop dur sous le soleil.
Je rentre à la maison de Dong et passera toute la fin de journée à m'ennuyer près de mon Van. Les autres travailleurs vietnamiens se relaient, quand d'autres reviennent, d'autres partent sur le champ. Dong vient me voir et me dit que demain matin, se ne sera plus la cueillette de tomate mais retirer des mauvaises herbes sur des pieds de tomates. Je vais essayé ça, en espérant que cela est plus plaisant et plus rentable. Lendemain matin, direction un autre champ où on est payé par mètre que l'on désherbe. Devant nous une rangée de bâche noire interminable et à chaque mètre, un trou où il y a un pied de tomate avec beaucoup de mauvaises herbes autour, il faut les arracher. Le plus dur, c'est pour le dos ! Vers 3 h, le champ est fini, tout le monde part direction la maison. Je m'ennuie encore pire, ne rien faire, être fatigué, avoir mal au dos et une chaleur de 33 degrés. Il allait pleuvoir dans la semaine sur Tatura et donc il n'y aurait sûrement pas de travail. Soit je continue un jour de plus les tomates ou soit je rentre sur Melbourne et me je débrouille.
Sur un coup de tête, j'ai pris mon ordinateur et j'ai acheté une place pour l'Australian Open pour le lendemain, le bon jour car je pourrai regarder Wozniacki - Sevastova, Na Li - Azarenka, Federer - Robredo, Djokovic - Almagro et le plus long Schiavone - Kuznetsova.

Je dis à Dong que je pars pour Melbourne, il me dit que je peux revenir quand je veux et me donne 124$ pour deux jours, les mauvaises herbes ont été plus rentables que les tomates finalement.
Direction Melbourne, je compte dormir près de la plage à Saint-Kilda et le lendemain aller à l'Australian Open.
Il a fait bon, du soleil, j'étais avec ma camera à faire pleins de photos et à regarder du bon tennis au Rod Lover Arena.
En soirée, mon tonton me téléphone justement pour me demander comment va le travail. Je lui explique que j'ai travaillé 2 jours et que la je suis sur Melbourne. Il m'invite à sa maison, il se faisait tard donc j'ai proposé d'aller chez lui à partir de demain, je dormirai à Saint-Kilda dans le Van.
Chez mon tonton, les choses sont devenues plus simple. Je suivais l'Australian Open à la TV, en attendant d'aller voir ma finale dame. Entre temps, nous avons fait des sorties, une journée loin de Melbourne. Au programme, voir des collines, une chute d'eau, barbecue et crevaison sur la route avec une roue de secoure dégonflée. Finalement nous avons su arriver à destination, admirer le paysage, bien manger. Cela fut dépaysant et relaxant.

Peter me tient toujours informé sur la future date du travail. Le 29 Janvier je suis partis voir l'Australian Open, les finales juniors, finale dame et finale double. C'était cool de supporter la Belgique et Kim Clijsters à l'autre bout du globe. Puis ici, en Australie, Kim est très appréciée, on la surnomme "Aussie Kim" part son ancienne relation avec l'australien Hewitt.
Lendemain, Alex atterrit sur Melbourne et j'ai des nouvelles de Shinya, le japonais de Griffith, il est lui aussi en ville. Nous nous donnons rendez-vous sur Federation Square pour regarder sur écran géant, la finale Djokovic vs Murray.
Il se fait trop tard pour aller réveiller mon tonton, j'emmène Alex à Saint-Kilda dormir près de la plage. Réveil par un plongeon dans la mer et un beau soleil.

Peter nous texte, le job est toujours repoussé, il pourrait commencer dans la deuxième semaine de Février. Déconcertés, je demande à Alex si il veut tenter l'expérience des tomates à Tatura, peut être que avec de la motivation, cela pourrait être rentable.
Une galère de plus à ajoutée sur la liste, nous partons direction Tatura le lendemain.
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :