Tatura - Shepparton

31/01/2011 - Pays : Australie - Imprimer ce message

De nouveau à Tatura chez Dong. Il fait toujours aussi chaud et nous sommes allongés dans l'herbe à nous ennuyer. Les heures passent lentement, petit à petit, la nuit commence mais la chaleur ne diminue pas et les moustiques abondent.
Impossible de dormir dans le Van même avec la porte ouverte. Le peu de distance entre le lit et le toit, fait l'effet d'un sauna, et les moustiques vous bourdonnent les oreilles. J'ai tenté la nuit sous les étoiles. Un sac de couchage protégé par un moustiquaire fixé au coffre ouvert de mon Van, mais sans succès. 5h40, Le soleil pas encore levé, il est l'heure d'aller travailler.

Alex et mois nous rappelons le temps de l'onion picking à Griffith. Ce job est presque similaire, accroupie sur les genoux à essayer de prendre le plus de tomates d'une seule main. Rien d'autres que de remplir toujours plus de seaux pour remplir la grosse bine. Nous nous arrêtons après la première bine, Alex vraiment plus motivé à continuer. Nous perdons de la motivation et il faut se rendre à l'évidence, ce job n'est pas rentable pour nous.
Solution trouver une alternative, dans le "Lonely Planet", il y a quelques fois pour certaines villes, des numéros d'intérim. Cela pour aider les Backpackers à trouver du travail, il y a un numéro pour Shepparton à 30min d'ici.
Nous appelons, une femme bien aimable nous dit qu'il y a actuellement de la cueillette de poires chez un gentil fermier qui en plus, héberge gratuitement sur place. Après une douche, un deuxième au revoir à Dong et nos 55$ gagnés, nous partons à l'office d'harvest work sur Shepparton.
Une inscription rapide à leur service, rien à payer. La femme nous rassure, les poires devraient rapportées plus que les tomates. Elle nous transmet un plan, l'endroit où le fermier habite, cela est à 10min de la ville, sur la même route qui mène à Tatura.


Le fermier est âgé et très gentil, il nous montre nos quartier, une petite maisonnette derrière des hangars.
Le lieu est insalubre, des bêtes passent sous la porte. La toilette et la douche n'ont probablement jamais été nettoyé. Il fallait s'en doutait, si c'est gratuit, c'est forcément insalubre. Néanmoins, nous y sommes bien rester plus d'une semaine. La cuisine était sale, aucune éponge, aucun liquide vaisselle et tout les ustensiles sales. Nous nous sommes contentés de manger des choses simple
durant notre séjour.
Le fermier, nous laisse conduire un tracteur avec plusieurs bines attachées à l'arrière. Des échelles, des sacs en bandoulière. Nous sommes prêts à cueillir les poires en haut des poiriers.
Plus au moins rentable, nous avons gagnés quelques fois plus de 100$ la journée. Puis il y a commençait à pleuvoir et nous avons stoppé le travail quelques temps. Nous attendions toujours la réponse de Peter, pour savoir quand commencer la winery.
Après 2 semaines de poires, Peter nous texte, le job commence le 9 Février. Hâtes de commencer ce job, nous nous mettons en route pour Mildura.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :